- un bouleversement historiographique : R. Paxton, La France de Vichy (1973), qui démontre l'inexactitude des théories du "double jeu" et du "bouclier" mais également le soutien massif dont a bénéficié Pétain auprès des Français jusqu'à quelques semaines de sa chute ans un ouvrage qui connait un grand succès populaire

photo fin mythe résistancialiste - Robert Paxton

couverture fin mythe résistancialiste - La France de Vichy
- des historiens français qui s'engouffrent dans la brèche, surtout après l'ouverture des archives françaises (1979)
- J.P. Azema, De Munich à la Libération (1979)
- H. Rousso, Le syndrome de Vichy (1987)
- P. Péan, Une jeunesse française (1994) : un ouvrage consacré à la jeunesse du président Mitterrand, retraçant son parcours (des combats à la captivité, de l'évasion à Vichy, de la Résistance au GPRF) mais également ses amitiés vychistes bien après la fin de la guerre ; une polémique qui contraint le Président de la République à un exercice d'explication médiatique

photo fin mythe résistancialiste - François Mitterrand 1

photo fin mythe résistancialiste - François Mitterrand 2

- E. Conan & H. Rousso, Vichy, un passé qui ne passe pas (1994) : un ouvrage de synthèse pour tourner la page du "mythe résistancialiste"

- un renouvellement historiographique qui irrigue toute la société ; un "mythe résistancialiste" remis en cause tous azimut

- par le cinéma : Le chagrin et la pitié de M. Ophüls (1971) qui montre l'ambiguité et la diversité des comportements des Français pendant la Seconde Guerre mondiale ; Lacombe Lucien de L. Malle (1974) qui narre l'engagement collaborationiste d'un fils de paysan français ; Papy fait de la Résistance de J.M. Poiré (1982) qui démythifie les Résistants...

affiche fin mythe résistancialiste - Le chagrin et la pitié

affiche fin myhte résistancialiste - Lacombe Lucien

photo fin mythe résistancialiste - Papy fait de la Résistance

- par les médias : une forte polémique médiatique à propos de la grâce présidentielle accordée par le président Pompidou à P Touvier (chef de la Milice de Lyon) en 1971